Discussions sur les enjeux qui touchent les femmes lors de la réunion

first_imgDes enjeux tels que la protection des aides familiales, l’industrie du sexe et les médias sociaux ont fait l’objet de discussions cette semaine lors de la rencontre des ministres de l’Atlantique responsables de la condition de la femme qui a eu lieu à Quispamsis, au Nouveau-Brunswick. « Le gouvernement concentre ses efforts sur la prise de décisions judicieuses pour améliorer la vie des femmes et des familles, a dit Denise Peterson-Rafuse, ministre responsable du Conseil consultatif sur la condition féminine de la Nouvelle-Écosse. J’ai apprécié l’occasion de discuter de ces enjeux communs avec mes homologues du Canada atlantique. » Les sujets abordés incluaient la traite de personnes, et plus particulièrement des aides familiales. Les ministres ont demandé à leurs agents responsables de travailler en collaboration afin de trouver des moyens de protéger les aides familiales en ayant recours aux organismes de réglementation existants avec comme objectif d’atteindre une uniformité parmi les provinces. En Nouvelle-Écosse des consultations sont déjà en cours au sujet d’une loi visant à protéger les travailleurs étrangers temporaires, dont plusieurs travaillent dans ce domaine. Les ministres ont également partagé de l’information concernant les travailleuses de l’industrie du sexe et se sont entendues pour travailler conjointement à l’élaboration d’une initiative en matière d’éducation ciblant les enfants, les jeunes et les parents au sujet des risques connexes et des tendances associées aux médias sociaux, qui peuvent ouvrir la voie aux prédateurs sexuels. « Les médias sociaux et l’utilisation de technologie telle qu’une caméra Web peuvent mener nos jeunes à l’industrie du sexe. Souvent, dans les plus petites provinces, nous ne sommes pas conscients que ce problème existe alors qu’il existe vraiment, a dit Mme Peterson-Rafuse. L’éducation et la sensibilisation sont essentielles à la protection de nos jeunes. » Les ministres ont également eu l’occasion de communiquer les renseignements les plus récents au sujet de l’amélioration de la situation des femmes autochtones et de discuter de la question de la violence faite à ces dernières. Elles ont réitéré leur appui à la Déclaration d’Iqaluit, un engagement des ministres fédéraux, provinciaux et territoriaux visant à améliorer le bien-être social, économique et culturel des femmes autochtones, et elles se sont entendues pour étudier des possibilités de collaboration en vue d’améliorer la vie des femmes autochtones au Canada atlantique. Les ministres ont souligné l’importance de moderniser le programme fédéral de prestations de maternité et parentales afin de mieux répondre aux besoins de toutes les femmes et de toutes les familles. Les provinces du Nouveau-Brunswick, de l’Île-du-Prince-Édouard, de Terre-Neuve-et-Labrador et de la Nouvelle-Écosse étaient représentées lors de cette réunion d’une journée. Les ministres ont décidé de se rencontrer régulièrement afin de discuter d’autres domaines de préoccupation communs pour les femmes du Canada atlantique.last_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *